Après les Etats-Unis, Lamothe met le cap sur l’AEC

Après les Etats-Unis, Lamothe met le cap sur l’AEC

Laurent Lamothe(photo:le nouveliste)

Laurent Lamothe(photo:le nouveliste)

Au terme d’une semaine aux Etats-Unis qui l’a conduit à Boston, à Washington et à New York, le Premier ministre revient au pays ce mardi. Satisfait de son périple au pays d’Obama, Laurent Lamothe met le cap sur le sommet de l’AEC qu’il considère comme un test important pour le pays

Le PM rentre au pays avec un sentiment de satisfaction et de travail bien fait. Après une semaine aux Etats-Unis ponctuée de rencontres avec les grands bailleurs internationaux et le secrétaire général des Nations unies, le Premier ministre, sans prendre de pause, met le cap sur le 5e Sommet de l’Association des Etats de la Caraïbe (AEC). « Cette semaine sera historique pour le pays, a-t-il dit au Nouvelliste. En moins de quatre mois, le pays a déjà accueilli plusieurs grandes conférences internationales. Ce mardi nous auront plus de 12 chefs d’Etat au pays. C’est un test pour Haïti. Avec le sommet de la Caricom, nous avons déjà réussi ce test… » « Après l’AEC, nous aurons la conférence du Cadre de coordination du mécanisme de l’aide internationale (CAED) le 10 mai avec les bailleurs de fonds. Ensuite, je me rendrai dans les provinces afin de superviser l’avancement des différents projets », a indiqué Laurent Lamothe. Sa visite aux Etats-Unis est pour lui une réussite à plus d’un titre. M. Lamothe se dit particulièrement satisfait du forum sur l’éducation organisé par la Banque mondiale et l’ancien Premier ministre de l’Angleterre, Goldon Brown. « Avec le ministre de l’Education nationale, Vanneur Pierre, nous avons présenté les avancées et les défis du système éducatif haïtien… La BID et le Quatar ont promis d’appuyer notre système éducatif…», a-t-il dit. Il s’est félicité également d’avoir visité trois des plus prestigieuses universités des Etats-Unis. D’abord, le Massachussetts Institute of Technology (MIT) de Boston qui a promis plus de 200 bourses à des Haïtiens et a signé un accord avec les autorités haïtiennes sur la formation des maîtres dans le pays et l’apprentissage de plusieurs sciences et des mathématiques dans la langue créole. Des accords de bourses d’études sont prévus aussi avec Havard Univiersity et Columbia University, a annoncé Laurent Lamothe. Le projet Artibonite 4C n’est pas totalement mort, même si cela fait longtemps qu’on n’en avait plus entendu parler. Le chef de la Primature a annoncé une rencontre tripartite sur le dossier avec la Banque interaméricaine de développement (BID), le Brésil et l’Etat haïtien. Laurent Lamothe pense qu’il a atteint l’objectif de sa visite aux USA qui était, entre autres, de sensibiliser les bailleurs à la nécessité de respecter leurs promesses envers Haïti. « Une moitié des promesses est déjà dépensée, maintenant l’autre moitié doit aller vers le développement durable et pérenne du pays », a indiqué le Premier ministre. Au cours d’une rencontre avec l’ensemble des bailleurs à Washington, il a présenté le Plan stratégique du développement du pays. Désormais, le gouvernement veut que toute action de la communauté internationale s’inscrit dans le cadre de ce Plan, a insisté Laurent Lamothe. « Pour l’efficacité de l’aide, nous nous sommes mis d’accord avec les bailleurs sur une responsabilité mutuelle. Nous leur avons proposé aussi des audits indépendants afin d’évaluer l’efficacité de l’aide et permettre l’avancement des projets. Nous voulons une augmentation dans le taux d’exécution des projets…. », a réclamé le chef du gouvernement. Il a rappelé que le 10 mai prochain, les bailleurs internationaux se réuniront à Port-au-Prince pour la présentation du Plan stratégique de développement du pays lors de la conférence du Cadre de coordination du mécanisme de l’aide internationale (CAED). « Afin d’éviter toute confusion, les grandes priorités du gouvernement y seront présentées », a-t-il annoncé. Le chef de la Primature a souligné que maintenant la phase humanitaire de l’aide est terminée, il faut passer à la reconstruction. « Il est important que cette reconstruction passe par des entités haïtiennes », a réclamé le Premier ministre, soulignant que cela va créer des emplois et coûtera beaucoup moins cher que si le processus est confié à des ONG. Au cours de ses différentes rencontres, le chef du gouvernement n’a pas manqué de présenter aux hommes d’affaires étrangers ou haïtiens les secteurs d’opportunités dans le pays. « Il y a le secteur agricole, le secteur touristique, textile, entre autres, prêts pour des investissements », a-t-il dit. Sa visite était aussi l’occasion pour lui de dialoguer avec la diaspora haïtienne soit à Boston, soit à Washington ou à New York. Une fois de plus, Laurent Lamothe a attiré l’attention de ces compatriotes sur la nécessité d’aider au développement du pays. Tout reconnaissant que la diaspora joue un rôle important dans l’économie du pays avec ses transferts, le Premier ministre les invite à visiter plus régulièrement leur pays et à y faire du tourisme. « Il n’est pas seulement question de demander ce que le pays fait pour vous, mais vous devez aussi dire ce que vous aller faire pour le pays, a-t-il dit, reprenant la phrase célèbre du président américain J. F. Kennedy. Le gouvernement crée déjà le cadre sécuritaire, nous construisons des routes, nous avons voté l’amendement sur la double nationalité », a-t-il souligné.

Edens Desbas dénonce Les différentes rencontres avec la communauté haïtienne pendant sa visite aux Etats-Unis étaient l’occasion pour nos compatriotes de questionner le Premier ministre sur un ensemble de dossiers liés à la reconstruction d’Haïti dans un esprit de convivialité, d’amitié et de respect. A New York, au Vault Café, Laurent Lamothe s’est également entretenu avec des membres de la diaspora enthousiastes à poser des questions et à féliciter le Premier ministre pour ses réalisations. Cependant, le journaliste Edens Desbas s’est vu refuser l’accès à la séance questions-réponses. Selon le journaliste de l’agence en ligne Tout Haïti, « c’est le responsable de communication de la Primature, Garry Beaudeau, et un certain Leslie Thomas, un employé du consulat de New York », qui, selon lui, ont demandé aux agents de sécurité de le mettre à la porte. Cependant, selon les informations recueillies sur place par Le Nouvelliste, il s’agit d’un photographe de la Primature, qui, sans qu’aucun membre du staff de M. Lamothe l’ait autorisé, aurait demandé aux agents de sécurités de ne pas laisser le journaliste Edens Desbas approcher le Premier ministre. Pour ne pas prendre de risque, les agents des services secrets ont tout simplement mis le journaliste à la porte. Visiblement, ce dernier ne représentait aucune menace pour le chef du gouvernement. Il faut souligner aussi que Edens Desbas avait déjà pris part sans difficulté à deux autres rencontres de Laurent Lamothe à Washington et au Consulat d’Haïti à New York. Il avait même eu l’occasion de poser des questions à Washington répondues par le Premier ministre et le ministre de l’Education nationale.

Le nouveliste

 

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 1855 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Minutes infos plus 0 Comments

Evans Paul à New York pour défendre le processus électoral en cours

Le Premier ministre Evans Paul a laissé le pays, mercredi, à destination de New York City aux États Unis d’Amérique, en vue de participer à une réunion des pays Amis

Politique 0 Comments

Lancement officiel du Programme de développement des fournisseurs en Haïti

Le Ministère du Commerce et de l’Industrie, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haïti (CCIH) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a officiellement

Politique 0 Comments

Haiti-politique:Le CSPJ plus que jamais divisé

En guise de solution à la crise qui ronge le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) depuis plusieurs mois, le président de l’institution propose à ses pairs de désigner trois

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply