Donald Trump tient des propos injurieux sur Haïti et l’Afrique

Donald Trump tient des propos injurieux sur Haïti et l’Afrique

Le président des États-Unis, Donald Trump, s’est emporté jeudi lors d’une réunion avec des parlementaires à la Maison-Blanche sur l’immigration en qualifiant, selon le Washington Post, plusieurs nations africaines ainsi qu’Haïti de « pays de merde ».

Le milliardaire républicain recevait dans le Bureau ovale plusieurs sénateurs, dont le républicain Lindsey Graham et le démocrate Richard Durbin, pour évoquer un projet bipartisan proposant de limiter le regroupement familial et de restreindre l’accès à la loterie pour la carte verte. En échange, l’accord permettrait d’éviter l’expulsion de milliers de jeunes, souvent arrivés enfants aux États-Unis.

« Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ? », a demandé le président Trump lors des discussions, selon le quotidien qui cite plusieurs sources anonymes.

Selon elles, l’homme d’affaires devenu président faisait référence à des pays d’Afrique ainsi qu’à Haïti, expliquant que les États-Unis devraient plutôt accueillir des ressortissants de la Norvège, dont il a rencontré la première ministre la veille.

Sénateurs déconcertés

Toujours de même source, les sénateurs présents ont été déconcertés par ces propos. La Maison-Blanche n’a pas nié que le président américain a tenu ces propos.

« Certaines personnalités politiques à Washington choisissent de se battre pour des pays étrangers, mais le président Trump se battra toujours pour le peuple américain », a souligné un porte-parole de l’exécutif, Raj Shah, dans un communiqué.

« Comme d’autres nations ayant une immigration fondée sur le mérite, le président Trump se bat pour des solutions durables qui renforcent notre pays en accueillant ceux qui contribuent à notre société, font croître notre économie et s’assimilent à notre grande nation », a-t-il poursuivi.

Négociations ardues

Les parlementaires étaient présents pour évoquer les discussions entre les responsables des deux partis pour encadrer le sort des « Dreamers », les jeunes bénéficiaires du programme appelé Deferred Action for Childhood Arrival (DACA), hérité de l’administration Barack Obama.

Les négociations sont ardues entre la Maison-Blanche et les parlementaires sur ce projet.

En septembre, le président Trump a abrogé le programme qui a permis à 690 000 jeunes, entrés illégalement aux États-Unis alors qu’ils étaient enfants, de travailler et d’étudier en toute légalité en les protégeant de l’expulsion. Il a donné jusqu’au 5 mars au Congrès pour trouver un compromis.

Ledevoir.com

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 1873 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

A la une 0 Comments

GRAPNA organise une foire en Floride du 30 juillet au 1e août 2015

Le Groupe de recherche et d’appui à la production nationale (GRAPNA) organise, du 30 juillet au 1e août 2015, une grande foire internationale à Miami, Floride dans le but de

Minutes infos plus 0 Comments

Hervé Ladsous : « Il est temps de mettre fin à la mission de l’ONU en Haïti »

« Il est temps de mettre fin à la mission de l’ONU en Haïti », c’est ce qu’a déclaré, dimanche sur Radio France International, Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux

Actualités d’ici et d’ailleurs 0 Comments

Visite inédite du président Obama dans le pays de son père

Le président américain Barack Obama arrive vendredi soir au Kenya, la patrie de ses ancêtres du côté paternel, pour une visite sous haute sécurité dans un pays durement touché par

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply