Haïti/États-Unis : Des centaines de personnes manifestent à Port-au-Prince contre les propos racistes de Trump

Haïti/États-Unis : Des centaines de personnes manifestent à Port-au-Prince contre les propos racistes de Trump

Des centaines d’Haïtiennes et d’Haïtiens ont marché, le lundi 22 janvier 2018, dans les rues de Port-au-Prince, pour dénoncer les propos racistes du président américain Donald Trump, qualifiant Haïti, le Salvador et des pays africains de « trous de merde ».

Munis de pancartes et du drapeau haïtien, les manifestantes et manifestants, très remontés contre Trump, en ont profité pour lancer des propos hostiles au président Jovenel Moïse et au premier ministre Jack Guy Lafontant.

Les manifestantes et manifestants ont appelé les compatriotes à s’unir pour lutter contre le régime politique actuel en Haïti.

Ayant démarré en différents points de la capitale, Port-au-Prince, dont Bel-Air, devant les ruines de l’église catholique romaine Saint-Jean-Bosco et au Champ de Mars (principale place publique de la capitale, Port-au-Prince), la manifestation a parcouru plusieurs quartiers populaires, comme Carrefour Péan et Delmas 2.

Un fort dispositif de sécurité a été mis en place pour assurer la sécurité de la foule, applaudie, durant le parcours, par des riveraines et riverains en plusieurs endroits.

Les diverses branches de la manifestation, qui était accompagnée de chars sonores, se sont fusionnées au niveau du carrefour des routesde l’aéroport international de Port-au-Prince et de Delmas, pour ensuite prendre la direction de l’ambassade américaine située à Tabarre (au nord-est de Port-au-Prince).

Un périmètre de sécurité, établi par les agents du Corps d’intervention et de maintien de l’ordre (Cimo), a empêché les manifestantes et manifestants, parvenus à Tabarre, de se rendre devant l’ambassade américaine.

Le dirigeant de la plateforme Pitit Dessalines, Jean-Charles Moïse, ainsi que le coordonnateur général de l’Union nationale des normaliens et normaliennes d’Haïti (Unnoh), Josué Mérilien, ont pris part à la mobilisation, entre autres

« Trump a contribué dans la situation difficile que vit le pays. Cette marche vise aussi à dire à Trump qu’il est aussi coupable et responsable que les dirigeants et la bourgeoisie rapaces d’Haïti », affirme Mérilien.

L’Unnoh appelle la population à se réveiller et s’organiser, pour qu’il y ait une meilleure éducation pour former des femmes et hommes valables.Elle encourage tous les secteurs à gagner les rues pour exprimer leur indignation contre l’ingérence américaine dans les affaires internes du pays.

Lors d’une manifestation, organisée le jeudi 18 janvier 2018, à Port-au-Prince, plusieurs dizaines d’Haïtiennes et d’Haïtiens se sont également rendus devant l’ambassade des États-Unis (à Tabarre) pour critiquer les propos du président américain.

Les propos racistes de Trump sont, de plus en plus, condamnés au niveau national et international.

À Times Square, à New York, États-Unis d’Amérique, un rassemblement a réuni, dans l’après-midi du lundi 15 janvier 2018, des centaines d’Haïtiens et Américains, dont des politiques, en vue de dénoncer les propos racistes du président américain.

Une manifestation a également eu lieu, le même jour, au sud de la Floride, notamment sur un pont reliant Palm Beach à West Palm Beach, pour réclamer des excuses publiques de Trump.

Source : alterpresse

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 1887 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Politique 0 Comments

Le registre électronique de commerce, ouvert au grand public

Le ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI), dans le cadre de l’opérationnalisation du projet de modernisation du processus d’enregistrement des sociétés anonymes, lance le « Registre Electronique du Commerce » ce

Politique 0 Comments

Maria Bello et Danielle Saint-Lot, Ambassadeurs

Maria Bello et Danielle Saint-Lot ont été nommées respectivement Ambassadeur de Bonne Volonté et Ambassadeur Itinérant de la République d’Haïti, par Arrêté présidentiel en date du 15 Août 2012.

Politique 0 Comments

Maintenant Lapeh propose un second tour présidentiel avec 3 candidats

La Ligue alternative pour le progrès et l’émancipation haïtienne (Lapeh) plaide maintenant pour un second tour présidentiel avec les trois candidats les mieux classés lors des résultats définitifs du 1er

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply