Les sans-papiers haïtiens ne sont plus les bienvenus aux États-Unis

Les sans-papiers haïtiens ne sont plus les bienvenus aux États-Unis

Coup de tonnerre dans le ciel jusque-là serein des migrants haïtiens qui arrivaient par centaines aux portes des Etats-Unis depuis la frontière du Mexique. L’administration Obama vient de trancher dans le vif. Avec la reprise totale des expulsions, qui ont pris effet jeudi matin, les Haïtiens qui arrivent à la frontière sans visa seront mis en procédure d’expulsion accélérée. Le message de l’administration américaine à ces migrants Haïtiens est clair. Retournez d’où vous venez ou allez ailleurs.
L’administration Obama, en réponse à une vague de migrants haïtiens qui cherchent à entrer aux États-Unis, a déclaré jeudi qu’il a repris pleinement les expulsions d’immigrants haïtiens sans-papiers. Cette décision met fin à un moratoire de six ans sur les déportations en Haïti jusque-là observé par les autorités américaines.
Après le tremblement de terre de 2010 qui a dévasté Port-au-Prince et ses environs, les États-Unis avaient suspendu les expulsions, en disant que le renvoi des Haïtiens vers leur pays d’origine à un moment de grande instabilité mettrait leur vie en danger. Environ un an plus tard, les responsables ont en partie repris les déportations, en se concentrant sur les personnes reconnues coupables de crimes graves ou celles considérées comme étant une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis.
Mais, depuis le printemps dernier, des milliers d’Haïtiens qui avaient émigré au Brésil en quête de travail ont afflué vers le nord, la plupart du temps par voie terrestre, remontant aux postes frontaliers américains qui mènent à la Californie du sud.
Peu sont arrivés avec des visas américains, mais presque tous ont été autorisés à entrer aux États-Unis parce que les agents d’immigration étaient interdits, en vertu de la modification de la politique d’expulsion, d’utiliser le processus d’expulsion accélérée souvent employé à la frontière pour les nouveaux arrivés sans-papiers.
Au lieu de cela, les migrants ont été placés dans un processus d’expulsion plus lent et ont été libérés, moyennant un rendez-vous à comparaître par-devant le tribunal de l’immigration à une date ultérieure, ont indiqué des responsables. Depuis le début de l’été, la plupart d’entre eux étaient autorisés à rester jusqu’à trois ans dans le pays en vertu d’une disposition de libération conditionnelle humanitaire, ont fait savoir les défenseurs des immigrants au New York Times.
Jeh Johnson, le secrétaire à la Sécurité intérieure, a déclaré dans un communiqué que les conditions en Haïti s’étaient «suffisamment améliorées pour permettre au gouvernement des États-Unis de déporter les ressortissants haïtiens sur une base plus régulière». « Hier, poursuit le secrétaire Johnson, j’ai ordonné, et ceci immédiatement, que la mise en application de décisions concernant les citoyens haïtiens soit en accord avec les pratiques en vigueur [en ce qui concerne d’autres nationalités], conformément au mémorandum que j’ai signé le 20 novembre 2014 […] Ces règlements priorisent la déportation de criminels condamnés ou ceux reconnus coupables de délits graves ou multiples, et d’individus appréhendés au niveau des ports d’entrée au moment où ils essaient d’entrer illégalement aux États-Unis d’Amérique. »
Lire plus sur http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/163558/Les-sans-papiers-haitiens-ne-sont-plus-les-bienvenus-aux-Etats-Unis

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 1801 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Dernière Heure 0 Comments

Campagne électorale sur fond de violence

Les élections législatives se tiendront dimanche, selon toute vraisemblance. Cependant, on continue à enregistrer des cas de violence dans plusieurs circonscriptions du pays. Lors d’un meeting organisé dans le Département

Minutes infos plus 0 Comments

Présidentielle en Haïti: l’opposition réclame le départ de Martelly

Les élections qui devaient se tenir ce dimanche 24 janvier en Haïti ont été annulées à la dernière minute par le Conseil électoral provisoire. L’administration s’est justifiée en déclarant qu’elle

Zlatan Ibrahimovic à deux doigts de la mort

Adulé pour ses prouesses techniques au sein du Paris Saint Germain, Zlatan Ibrahimovic n’a visiblement pas que des fans. En effet, le meurtrier suédois Peter Mangs, condamné à perpétuité, a

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply