Pour le pape François, un échec de la COP21 serait «catastrophique»

Pour le pape François, un échec de la COP21 serait «catastrophique»

Pape2015Depuis le Kenya, première étape de son voyage en Afrique, le pape, très sensible à la question de l’écologie, a lancé un appel international pour que la conférence sur le climat qui va se réunir à Paris soit un succès.

Aucun pape n’aura autant milité pour l’écologie. François a publié en mai 2015 Laudato Si, une encyclique retentissante sur la question. Il est revenu avec passion sur le réchauffement climatique lors de ses deux voyages américains, en Amérique latine en juillet et en Amérique du Nord en septembre dernier. En Afrique, où il se trouve pour la première fois, François ne pouvait pas rater ce rendez-vous avec le climat, et il a choisi Nairobi, au Kenya, qui abrite le quartier général africain des Nations unies, pour lancer jeudi après-midi, un appel international afin de soutenir la COP21 de Paris (30 novembre-11 décembre).

Un échec serait de son point de vue, «triste et catastrophique», car il signifierait que les «intérêts particuliers» l’auraient emporté sur «le bien commun», via une «manipulation de l’information» sur la question du réchauffement.

La «rencontre de Paris est importante» a-t-il prévenu, car «la communauté internationale va à nouveau (se confronter à la question du) réchauffement climatique». Or, a souligné le pape François, pour qui écologie et justice sociale vont de pair, «nous sommes devant une alternative que nous ne pouvons ignorer – améliorer ou détruire l’environnement». Avec des «perspectives sociales», qui touchent «les plus défavorisés», victimes d’un «processus implacable d’exclusion».

Ainsi, précise le Pape: «La COP21 est un pas important dans le processus de développement d’un nouveau système énergétique, qui dépende le moins possible des combustions fossiles, vise l’efficacité énergétique et se structure grâce à l’utilisation d’énergie au contenu en carbone réduit ou nul.»

Et «l’accord de Paris peut envoyer un signal clair dans cette direction, à condition que, comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire à l’assemblée générale de l’ONU, nous évitions la tentation de tomber dans un nominalisme de déclarations à effet tranquillisant sur les consciences. Nous devons veiller à ce que nos institutions soient réellement efficaces».

D’où cette espérance: «J’espère que la COP21 débouchera sur la conclusion d’un accord global et ‘‘transformateur » fondé sur les principes de solidarité, de justice, d’équité et de participation, et qui oriente vers la réalisation de trois objectifs, à la fois complexes et interdépendants: l’allégement de l’impact du changement climatique, la lutte contre la pauvreté et le respect de la dignité humaine.»

Pour introduire son propos, François a médité un instant sur le fait d’avoir symboliquement planté un arbre juste avant cette rencontre: «J’ai accepté d’accomplir ce geste symbolique et simple (car) planter un arbre, c’est d’abord une invitation à continuer de lutter contre des phénomènes tels que la déforestation et la désertification.» Mais c’est aussi «continuer d’avoir confiance, d’espérer et surtout de consentir à des efforts pour inverser toutes les situations d’injustice et de détérioration».

Geste sans doute pédagogique dans l’esprit du Pape, lui qui a fortement insisté sur la place de «l’éducation et de la formation» pour que «le changement de direction dont nous avons besoin» en matière écologique ne soit pas «une utopie chimérique» mais une «perspective réaliste», car il s’agit de «promouvoir de nouveaux styles de vie» et un «nouveau type de culture».

«Respect de la dignité humaine»

Autre accent martelé par François dans cette longue intervention rédigée et lue en espagnol, sa langue maternelle, le combat contre «la mondialisation de l’indifférence, qui nous fait lentement nous habituer à la souffrance de l’autre, comme si elle était normale, ou, pire encore, qui nous conduit à la résignation face aux formes extrêmes et scandaleuses de rejet et d’exclusion sociale, comme sont les nouvelles formes d’esclavage». Sans oublier «les migrants, non reconnus comme réfugiés par les conventions internationales» et «sans aucune protection légale». Une indifférence liée à l’habitude de «sacrifier aux idoles du gain et de la consommation». Mais, a-t-il prévenu, «nous ne pouvons pas rester indifférents face à cela. Nous n’en avons pas le droit».

Critiquant, enfin, les «trafics illégaux», par exemple les «diamants», «métaux rares», mais aussi «l’ivoire et le massacre des éléphants», le Pape a demandé que la 10e conférence de l’Organisation mondiale du commerce, qui va se dérouler à Nairobi, puisse assurer, dans le domaine sanitaire et social, «l’accès au traitement de base pour tous» en particulier «pour les pays les plus pauvres». Sans mentionner les traitements antisida, François a sollicité «une attention politique prioritaire, avant tout intérêt commercial et politique» pour «l’élimination du paludisme, de la tuberculose, des maladies orphelines» et des maux «négligés par la médecine tropicale».

lefigaro.fr

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 1855 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Societe 0 Comments

Mobilisation contre l’ONU

A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau le 22 mars prochain, le Bureau des Avocats Internationaux (BAI), OMHOD et « Batay Ouvriye » annoncent une manifestation pour le vendredi

Societe 0 Comments

Haïti: des Casques bleus accusés d’exploitation sexuelle

Les membres d’une mission de maintien de la paix de l’ONU ont eu des relations sexuelles de nature transactionnelle avec plus de 225 Haïtiennes, qui ont dit n’avoir eu d’autre

Societe 0 Comments

Charlie Sheen a révélé qu’il est séropositif

L’acteur américain Charlie Sheen, qui a connu de graves problèmes de dépendance à l’alcool et aux drogues par le passé, a révélé mardi qu’il était séropositif, dans une interview à

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply