Une majorité de Britanniques souhaite rester dans l’Union européenne

Union EuropeenneL’opinion des Britanniques sur l’Europe s’améliore significativement avant le référendum prévu d’ici à 2017.A l’approche du référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne, le sentiment proeuropéen fait un bond en avant dans le pays. 55 % des Britanniques se disent favorables au maintien de leur pays dans l’UE, en hausse de 9 points par rapport à il y a deux ans, selon une enquête duPew Research Center. Seuls 36 % souhaiteraient désormais quitter l’Union, contre 46 % il y a deux ans, alors que les deux camps étaient à égalité.

51 % des Britanniques disent avoir une bonne opinion de l’Europe. Si cela les place dans le bas du classement, derrière la France (55 %), l’Allemagne (58 %) et la Pologne (72 %), le sentiment est en progression de 8 points par rapport à 2013. L’opinion favorable des Espagnols et des Italiens envers l’UE est en forte progression également, ce qui traduit un regain d’optimisme après la crise de la zone euro.

Spectre d’un «Brexit»

L’enquête de Pew Research a été menée entre le 7 avril et le 13 mai auprès de 6028 personnes dans six pays européens. Selon d’autres sondages menés au Royaume-Uni, le rapport entre les partisans d’une sortie de l’Europe et du maintien s’est inversé depuis quelques mois en faveur de ces derniers.

Le premier ministre David Cameron a lancé le processus organisant un référendum sur l’appartenance à l’UE qui devra se tenir avant la fin 2017 mais pourrait être avancé à l’année prochaine. Il prévoit de soumettre au vote de ses concitoyens le résultat d’une campagne de renégociation des liens du pays avec Bruxelles. Il devrait détailler ses propositions lors d’un sommet des dirigeants européens à la fin du mois.

Le spectre d’un «Brexit» (British exit) semble pousser les Britanniques à réviser de façon positive leur appréciation de l’Europe. «Je suis très confiant, les circonstances sont favorables à un vote en faveur du maintien dans l’UE. La Grande-Bretagne doit non seulement rester membre mais jouer un rôle majeur au sein de l’Union», commente Petros Fassoulas, vice-président de l’organisme European Movement UK.

Mais il faudrait se garder de tomber dans un optimisme excessif. La campagne sur le référendum n’a pas encore commencé et les partisans de la sortie de l’UE, très organisés et dotés de puissants moyens, fourbissent leurs armes.

lefigaro.fr

About author

You might also like

A la une 0 Comments

ZONBI: « Les Haïtiens, c’est un business en Rep Dominicaine»

 Malpasse, République dominicaine – Avec les fortes pluies printanières, le sol rocailleux s’est recouvert d’un étang de boue grise. Il est à peine 10h et le soleil plombe déjà sur le

Dernière Heure 0 Comments

Gold Cup : Haïti en quarts de finale « tèt dwat »

Haïti s’est qualifié lundi pour les quarts de finale de la Gold Cup en battant le Honduras grâce à un but de Duckens Nazon (1-0). Haïti démarrait la rencontre dans

A la une 0 Comments

L’heure nationale sera reculée de 60 minutes, dimanche 1e novembre 2015

L’heure nationale sera reculée, le dimanche 1e novembre 2015, de 60 minutes à partir de 2 : 00. C’est ce qu’a annoncé le Bureau de Communication de la Présidence. Selon

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply